Qui sommes-nous?

P.L.A.I.S.I.I.R.S.

Est un Programme de Lieu d'Accueil et d'Implication Sociale pour personnes qui consomment maintenant ou auparavent des drogues par Injection et Inhalation, Responsables et Solidaires.

PRENONS PAROLE DÈS AUJOURD'HUI POUR AMÉLIORER NOS CONDITIONS DE VIE, DÉFAIRE LES PRÉJUGÉS ET DÉFENDRE NOS DROITS, ENSEMBLE!


Pour nous joindre:

1300 rue Sanguinet,
Montréal, H2X 3E7
(514) 847-0067 poste 101



jeudi 26 novembre 2009

SAUVE QUI CRACK!

Invitation à un 5 à 7 CRACKant

Où? Dans les locaux de P.L.A.I.S.I.I.R.S, 1300 rue Sanguinet (coin Sainte-Catherine)

Quand? Lundi le 14 Décembre 2009





Lundi le 14 décembre 2009, grande journée d'information sur le Crack. Nous allons enfin lancer le 'Cric, Crack, Crok', un dépliant fait par et pour les consommateurs de Crack. Basé sur une expertise vécue de l'intérieur, sans jugement moral, le 'cric, Crack, croc' explique les réalités de la consommation tant au niveau du 'buzz' que du 'down'.

Seront présent des consommateurs, des intervenant et des invités spéciaux. De plus, un goûter sera servi. Passez donc le mot dans votre entourage.

Au plaisir de vous y voir.

jeudi 12 novembre 2009

Lettre \ notre collègue Starbuck


Ciao Bello qui mange du Poil!!!

Comment se passe la vie de Rock Star et le restant de ta gang de Clin Clin!!!??

Ici ta gang de malades préférés (De Dodo ) espère que tu ne les as pas oubliés! Tout d’abord, nous espérons que cette tournée se voit des plus fantastique..! Que les groupies te laissent au moins quelques temps de répits et que tu ne dépenses pas tout comme un bon touriste dans les petits villages… Ramène-en à Montréal (à Plaisiirs… Faut ben qu’on mange nous autres!!!). N’oubli pas les canettes pour notre mouette nationale (Roger).

De plus, ici il y a Dodo et Roger qui t’attendre avec impatience pour faire leur demande en mariage... Tony y sera aussi l’homme d’honneur..!

Lâche toi lousse sur tes idées du cœur pour avoir des mots pour tes chansons et pour ton Rock n’ roll band, car ça te donnera du succès. De plus, ici le papier de toilette va a merveille depuis que l’on a nos nouveaux rouleaux de papier de toilette! Hasta la Vista baby (Tony et Dodo).

Wouffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff (Yo!)

PS: j'aimerais te connaître Mario
PS: Rock on Dude! Drink sum Starbucks and stay up all night! Have fun (Andrew)
PS: Les olympiques... ça se passe comment?? (Dodo)

Plus fort que la grippe, les punaises !!!



Alors que les médias ont fait de la grippe leur sujet de prédilection, il existe un autre fléau, plus que jamais d'actualité, mais aujourd'hui ignoré par les journaux. Les punaises. Une fois implantées dans une place, il est parfois extrêmement difficile de s'en débarrasser. Pourtant, il existe des précautions élémentaires pour ne pas être pogné avec. L'équipe vous a préparé un dossier spécial sur le sujet avec plein d'infos pratiques, de faits vecus, et même en bonus, les conseils officiels de Santé Canada (ci dessous)



lhttp://www.hc-sc.gc.ca/cps-spc/alt_formats/pacrb-dgapcr/pdf/pubs/pest/pnotes/bedbugs-punaises-lits-fra.pdf




TEMOIGNAGE MARIO

Bonjour, je m’appelle Mario et je souhaite partager avec vous mon expérience avec les punaises. L’hiver dernier, j’ai loué une chambre pour me sortir de la rue. Je n’avais aucune idée, bien sûr, que j’allais y rencontrer des colocataires à huit pattes.

J’ai fait leur connaissance lorsque j’ai commencé à me gratter les mollets. Au bout de quelques semaines, nos relations de colocations étaient devenus tellement mauvaise que j’en ai tué quelques uns… impossible de faire chambre à part. Les punaises se promenaient sur mon lit. Un beau jour, j’en ai kidnappé un pour l’emmener à la pharmacie pour en savoir plus sur mes chambreurs. Au bout de quelques détours, j’ai décidé de sortir l’artillerie lourde pour m’en débarrasser une fois pour toutes. Je suis alors allé chez Canadian Tire pour acheter un insecticide biologique en poudre ainsi qu’une bouteille verte à vapeur pour terminer à mon coloc. Pas d’armistice possible. J’ai donc vaporisé le contour des portes, des fenêtres et des corderons et j’ai utilisé la poudre pour le plancher, le linge et le matelas pendant une semaine. Enfin, j’ai dû sortir tout le linge à l’extérieur en plein mois de février durant toute une journée.

Aujourd’hui je suis beaucoup plus regardant sur mes colocataires. À chaque visite d’appart, je vérifie les coins et les matelas pour m’assurer que seule ma blonde partagera mon lit.

jeudi 5 novembre 2009

CACTUS... 20 ans déjà!

Il y a 1 an, nous étions allés à la rencontre des députés avec l'ADDICQ pour leur soumettre nos propositions pour une politique en itinérance. Ces recommandations ont été remises dans un rapport au gouvernement hier. Parmis ces recommandations, nous militons pour un site d'injection supervisée à Montréal. Cela est indispensable pour peu que l'on tienne compte de la santé des consommateurs. Un SIS permet l'injection sécuritaire et évite les complications (abcès, frais de santé) et les OD mortelles.

Nous avions aussi réclamé des mesures d'urgence pour les logements, en particulier les maisons de chambre. Leur nombre n'a cessé de diminué ces derniers années et celles qui restent sont souvent dans un état lamentable (coquerelles, punaises, insalubrité, etc).

Enfin, l'accès au travail quand on vit dans la rue, relève du parcours du combattant: ou se doucher, ou manger, ou dormir, etc... Pour cela, des organismes communautaires ont mis en place des programmes d'emploi flexibles pour leurs participants. Ces programmes permettent de revenir sur le marché du travail en tenant compte des conditions difficile de la rue.

Pour toute ces raisons, CACTUS se bat depuis 20 ans. Alors si vous partagez ces valeurs d'entraide, venez en grand nombre festoyer avec nous le 24 novembre à 18 heure. Il y aura des spectacles de cirque, de l'humour et d'la BONNE BOUFFE!!!!



jeudi 17 septembre 2009

Entrevue F.E.R avec "Mario Crampé"

EXCLUSIVEMENT POUR VOUS AUJOURD’HUI « MARIO CRAMPÉ » NOUS FERA PART DE SES APPRÉCIATIONS FACE AU FESTIVAL D’EXPRESSION DE LA RUE.

Quelles activités as-tu apprécié le plus?

Selon moi, les ateliers de cuir, sérigraphies et couture ont été mes activités préférées et la 3eme journée fut vraiment celle qui me ressemble le plus, la soirée ‘punk’ et le concert était vraiment bon. Les groupes étaient tous meilleurs les uns que les autres.

Qu’est-ce qui t’as marqué le plus dans le déroulement du festival?

Tout le monde était respectueux et la sécurité sur place était vraiment bien structurée. De plus, personnes ne s’est fait tanner par la police.

Quelle est selon toi l’importance de ce festival?

Ça rassemble les familles désunies, on peut vraiment sentir la solidarité de nos pairs de rue et cela nous donne une chance de pouvoir enfin s’exprimer et se faire entendre.

Qu’aimerais-tu voir l’an prochain dans le cadre du F.E.R. ?

Pour la sécurité des enfants, j’aimerais qu’il ait un ‘spot’ où les parents pourraient laisser ceux-ci à un kiosque de jeux et activités pour jeunes. De cette façon, les très jeunes ne seraient pas mêlés à tout le monde qui regarde le concert et font la fête.

Séance d'information et AGA de CACTUS

Séance d'information publique

Mardi 29 septembre 2009, à 15h30
Au Centre Saint-Pierre, 1212 rue Panet, Salle 200.

Vous êtes toutes et tous invité(e)s à venir en savoir plus et poser vos questions sur les différents services de CACTUS Montréal et des projets fiduciaires : le Groupe d'Intervention Alternative par les Pairs, Cirque du Monde Montréal, l'Injecteur/ADDICQ

Un buffet sera offert sur place à 17h30. L'assemblée générale annuelle de CACTUS Montréal aura lieu à partir de 18 h.

BLITZ DE RÉCUPÉRATION DE SERINGUES

OYÉ! OYÉ!

UNE ACTIVITÉ CITOYENNE D'IMPLICATION DANS LA COMMUNAUTÉ!

Quand?
Mercredi le 7 octobre 2009

Où?
Hochelaga-Maisonneuve: 9h30 et 13h00
Dopamine, 1473 Bennett (coin Adam) 514 251-8872

Ville-Marie Ouest: 13h00
CACTUS Montréal, 1300 Sanguinet (coin Ste-Catherine) 514 847-0067

Ville-Marie Est: 13h00
Spectre de rue, 1280 Ontario Est (coin Beaudry) 514 528-1700

Plateau Mont-Royal: 13h00
Plein-Milieu, 4677 St-Denis (coin Gilford) 514-524-3661

Prévoyez des chaussures fermées et des habits manches longues.
Une formation sur le ramassage sécuritaire sera fournie sur place.
Une collation sera servie après le BLITZ.
Pour plus d'informations, contactez-nous aux coordonnées ci-dessus.

Venez en grand nombre...

RENCONTRE RÉGIONALE ET ÉLECTION DE L'ADDICQ

Rencontre régionale et élection ADDICQ

Jeudi le 24 septembre 2009 à 14 h

au RAPSIM 105, rue Ontario Est.

Pour infos: addicq@live.ca (514) 8470067 poste 214

L'ADDICQ

C'est quoi ?? l'Association pour la Défense des Droits et l'Inclusion des personnes qui Consomment des drogues du Québec.

Pour qui ?? les personnes qui consomment des drogues et leurs alliées de partout à travers le Québec.

Pourquoi ?? pour se rassembler et faire en sorte que nos voix soient entendues dans le but d'améliorer nos conditions de vie.

Pour une politique en itinérance

Ajourd'hui le 17 septembre, nous avons eu la chance de participer à une manifestation en vue d'avoir enfin une politique en itinérance. Une telle politique serait pour nous primordiale afin de pouvoir avoir accès au logement, de briser notre isolement et de réduire cette discrimination dont nous sommes confronté chaque jour. Il faut bien comprendre que nous sommes constamment confronté au jugement de gens ne comprenant pas notre réalité et ce sans oublier l'hyper-judiciarisation dont nous sommes confronté. Nous coyons que l'abus de certains policiers doit cessé: violence, abus de distribution de tickets, etc. Par exemple, moi Tony, j'ai environ 2000$ de tickets pour des raisons tel que boire une bière dans un parc, faire trop de bruit dans un métro, dormir dans une cabine d'autobus, etc.

Plusieurs de mes amis ont eu des contraventions pour des raisons stupides tel que passer le feu rouge, avoir pisser dans une ruelle, quêté, avoir jeté un butch de cigarette par terre, etc. Bref, des raisons pour lesquels la majorité des citoyens "normaux" n'auraient jamais eu de contraventions. Pour nous qui n'ont aucun moyen de payer ces tickets distribués de manière abusive, il nous faut donc les payer de notre liberté en allant en prison.

Pourquoi ne pas avoir des toilettes publiques à Montréal afin de ne pas avoir 140$ de tickets pour faire ses besoins comme n'importe quel humain...? Pourquoi ne pas construire d'avantage de logement sociaux avec tous ces immeubles abandonnés à Montréal? Cela ne nous permettrait peut-être d'éviter de nous retrouver à la rue... Est-ce possible que les groupes communautaires soient subventionnés en vue de mettre de l'avant ces endroits ou nous pourrions avoir un break de la rue et éviter de déconner sur la rue???

Bref, voilà pourquoi une politique en itinérance se voit essentielle!!!!!!!!!!

vendredi 21 août 2009

Festival d'Expression de la Rue (Cuvée 2009)




Depuis longtemps maintenant, il y a Montréal un festival jazz, un festival reggae, un festival gai, un festival des vues d'Afrique, un festival juste pour rire, etc...

Plusieurs communautés ont leur propre festival et l'occasion de s'exprimer. Pourquoi pas alors un festival de la communauté de la rue?

Pour cette raison, les pairs aidant ont créés le F.E.R. qui est le Festival d'Expression de la Rue. Cette année, il a lieu au Parc de la Paix du 26 au 28 août.

Ce festival montre la culture de la rue dans toute sa diversité. Il y en aura pour tous les goûts: punk, hip hop, art du cirque, théâtre de rue...

Il est aussi la preuve vivante que tout le monde a droit à son festival et qu'ensemble on arrive à construire un projet grandiose, projet qui aujourd'hui a lieu chaque année.

Alors bien sur PLAISIIRS sera présent avec plusieurs autres organismes, dont l'ADDICQ qui s'occupe de la défense des droits des consommateurs. PLAISIIRS proposera donc cette année son manifeste afin de mieux se faire connaitre. En plus de ça, le SPIN OFF de l'Écho de la Marge, notre journal maison, aura pour thème: "La crise dans la rue".

Il y aura également un sondage de PLAISIIRS sur les préjugés envers les Itinérants et entre les consommateurs de drogues.

Notez enfin qu'un comptoir de dépannage sera sur place. Il sera ainsi possible pour les consommateurs par injection de se procurer du matériel stérile ainsi que des condoms.

Nous vous invitons donc à venir nombreux pour ces trois jours qui promettent d'être mémorables.

AMICALEMENT VÔTRE
LA GANG DE PLAISIIRS

vendredi 24 juillet 2009

Manifeste Plaisiirs (travail en cours)

Qui sommes nous ?

  • Nous sommes dses consommateurs ou ex consommateurs sans discrimination aucune.
  • Nous sommes des personnes qui s'impliquent à differents niveaux (reduction des mefaits et defense des droits) et COLLECTIVEMENT.

Ce qu'on veut / ce qu'on veut dénoncer

On veut denoncer les differentes formes de discrimination, ayant un impact réel sur notre quotidien, à savoir :

  • L'accès aux services sociaux et de Santé.
  • L'accès au logement
  • Le droit de cité
  • l'accès au travail

Quelles sont les stratégies et moyens utilisés

  • Diversifier ses intêrets.
  • Développer des liens de confiance.
  • Education populaire au sein des locaux Plaisiirs pour développer (ou renouer) avec des compétences.
  • Etre un acteur à part entiere du centre ville de MTL. Nous devenons des agents multiplicateurs, au niveau des connaissances et de l'action.

vendredi 12 juin 2009

Manif ODD Lundi 15 décembre

Il est courant dans la rue d'avoir des tickets quand on traverse au feu rouge.
D'avoir des tickets quand on est couché sur banc de parc (mauvaise utilisation des biens de la ville)
d'avoir des tickets quand tu quêtes
d'avoir quand tu fais du squeejee (sollicitation).
Tout le monde n'est pas visé de la même manière. Selon le look que tu as ou tes conditions de vie, cela t'arrivera une fois l'an ou 3 fois par semaines. Tu ne seras pas abordé de la mê^me manière non plus (ceux qui se sont fait reveillés avec des insultes voire des coups de pieds s'en souviendront !). Ca n'arrive pas systématiquement mais ca arrive tellement souvent que des organismes sont nés, spécialement pour arrêter ces discriminations.
Parmi eux, l'organisme Organisation Droits Devant (ODD) qui défend les personnes ayant plusieurs milliers de dollars de tickets distribués de manière abusive. Ces tickets amènent souvent à la prison sans diminuer la dette pour autant. Cela se passait encore à Montreal jusqu'en 2004 et en région encore aujourd'hui. Pour se faire mieux connaitre, ODD organise une manifestation devant la cour municipale LUNDI 16 JUIN A 16H devant la Cour Municipale. Parlez en à toutes les personnes concernées. Il faut rassembler du monde pour arriver à l'AMNISTIE complète des milliers de dollars de tickets distribués abusivement.

vendredi 5 juin 2009

Réponse à l'article du Journal de Montréal du mardi 2 juin 2009

Voici notre réponse à l'article du Journal de Montréal qui abordait le problèmes des "junkies à l'UQAM".

Je suis un ancien toxicomane. Ça fait 8 ans que je ne consomme plus et a lire des articles du Journal de Montreal qui denigrent les supposés "junkies", je ne suis pas sûr que je m'en serais sorti.
Avec de tels propos déplacés qui parlent d'indésirables, je ne suis pas sûr que je serais allé chercher l'aide dont j'ai eu besoin pour arriver à regarder le monde dans les yeux, dire que je suis un ancien toxicomane et que le problème est flagrant, qu'il touche à toutes les couches de la société (avocats, fils de juges, ministres).

Lorsque je lis un article comme cela, je me sens au Moyen-Âge lorsqu'il y avait deux classes sociales bien distinctes: la classe des riches et la classe des pauvres.
Aujourd'hui, c'est les toxicomanes Vs les préjugés.

La réalité n'est pas comme dans les films. C'est tout autre chose. La discrimination encouragée par des articles et des personnes soient-disant instruites, qui se permettent de traiter des gens de déchets (junkies), ne fait que creuser le fossé encore plus creux pour des gens qui tentent de s'en sortir. Les personnes toxicomanes se sentent tellement jugées qu'elles ont peur d'aller chercher de l'aide, peur de se faire rejeter.

Cet article, plutôt que d'offrir des solutions pour cohabiter, ne fait donc qu'alimenter les préjugés et empirer la situation.

Et pour répondre à l'effet tourisme, ce n'est pas les toxicomanes qui s'en vont, mais bien la police qui fait le ménage, ce qu'ils appellent communément "le ménage du printemps".

SOCCER

Depuis trois semaines maintenant, nous avons rendez-vous tous les vendredi a 5 heures au parc Lafontaine, pour une partie de soccer.
pendant une heure et demi on profite de l'ete et on se reaproprie la ville.
C'est aussi l'occasion de se refaire une sante et de se rapprocher des autres sportifs du coin.
Peu importe ta forme physique du moment,il y aura une place pour toi dans l'equipe plaisiirs. Rendez vous est donc pris : Tous les vendredis a 17h.

Nous avons eu la chance d'obtenir une interview de notre attaquant vedette : Bruno le magicien.

Q : Salut Bruno. Alors, après les equipes bresiliennes et italiennes pourquoi avoir choisi de jouer pour Plaisiirs ?

R : Parce que je voulais jouer pour une équipe gagnante ostie ! Le Brésil et l'Argentine ne sont plus de grandes nations de footbal comme elles l'ont été.

Q : On sent que malgré vos 30 ans, vous avez toujours les jambes. Pas moins de 12 buts lors de votre premier match. Peut on dire qu'il s'agit de votre grand retour ?

R : Non, j'ai toujours le meme problemes, mes coequipiers sont au moins 15 metres a la traine et je dois me debrouiller pour attaquer et defendre en meme temps.

Q : Ok Bruno, merci pour votre temps précieux. Continuez de nous emerveiller sur le terrain et a bientot au parc Lafontaine.

vendredi 8 mai 2009

Photos / poème

Nous allons prendre des photos à l'extérieur selon des thèmes préétablis. Ensuite, nous ecrivons des poèmes, selon ce que la photo nous inspire.
Pour écrire ces poèmes, je prends le temps d'écouter à l'intérieur de moi, pour exprimer mes sentiments et mes pensées les plus profondes. Je reste silencieux et je me reconnecte avec mon moi interieur.

Tony

Le Blitz du printemps

Sujet BLITZ 29 AVRIL
Le matin du 29 AVRIL2009, j'avais un rendezvous special, c'était ici a CACTUS pour ce que appelle le "BLITZ".
Le blitz, c'est une collectif de gens qui ont leur quartier à coeur, et qui pour ce,, deux fois par année, se regroupent, et armés de pinces, nettoient les rues, ruelles et recoins, susceptibles de retrouver des seringues souillées et autre matériel de toxicomanes.
Pour vous raconter un peu ma journée, il faisait un temps superbe et nous nous sommes divisés en équipe de quatre et avons quadrillé le quartier. J'étais en bonne compagnie, soit de Bertrand de Cactus et de la gang du TRAC, dont Valérie et Cédric, que je profite pour saluer.
Nous avons parcouru un trajet donné qui était Ontario, entre Saint Laurent et Saint Denis, beaucoup de petits recoins à nettoyer. Ca nous a pris environ trois heures pour un grand total de
seringues et beaucoup de materiel (ampoules d'eau, stericup, pipes à crack et compagnie). Et tout ça en s'amusant.
En tout et pour tout, nous avions 37 personnes qui avons parcouru le quartier entre St André /Bleury et Viger / Sherbrooke pour un résultat de 260 seringues. Ce qui nous fait savoir que la responsabilité des usagers est en hausse, vu la diminution chaque année des seringues retrouvées.
En remerciant tous ceux qui ont participé et là dessus, à la prochaine... Si Dieu le veut !!

Bruno B.

Viens nous récontrer aux coin de SANGUINET et ST CATHERINE
Au Plaisiirs

Dodo

Rencontre avec un Extra Terrestre

M veut se faire tatouer son testament.

Benoit : Pouqruoi veux-tu te faire tatouer ton testament ?
M : Parce que j'ai un bras en titane.

Benoit : Pourquoi as-tu un bras en titane ?
M : Parce que je suis un Extra Terrestre.

Benoit : De quelle planete viens-tu ?
Manu : Maléger

Benoit : Ah ouais, pis qu'est ce que tu fais sur la Terre ?
M : Je suis en mission

Benoit : Quelle est cette mission ?
M : Celle que je me suis fait ordonner

Benoit : Ordonnée par qui ?
M : Big Brother

Benoit : Big Brother ? Est ce que tu parles de ton frère ?
M : Non, pas mon frère, le vrai Big Brother.

Benoit : Est-ce que c'est une mission secrète ?
M (Instant de reflexion) : Je ne peux pas répondre â cette question, tout le centre ville est filmé en ce moment.

Benoit : Comment es-tu arrivé sur la Terre
M : Par un saut en chute libre

Benoit : Ah oui ? Avec un parachute ?
M : Ben non, pas de parachute. Quand tu sautes, tu perds la sensation de ta forme physique, et non de tes sens. Tu te vois tomber, considéré cliniquement mort avant d'écraser le sol.

Benoit : Comment ca se fait que tu es encore ici, même si tu es mort en chute libre.
M : Je suis un Extra Terrestre, ca fait partie des avantages.

Benoit : Cool, est ce qu'il y a d'autres avantages ?
M : Non, c'est assez.

Benoit : Merci et a la semaine prochaine

Manifestation May 7, 2009

May 7, 2009 was a very bland & bleak looking day. Though the wheather was terrible & cold this morning,spirits of many people were high. We started out at Berri Park & made our way through the rain covered streets of Montreal in hopes that the protest would get better social welfare benifets & will be heard, seen, & sucessful. I believe we were heard & seen, I'm not so sure if we were sucessful. In the midst of the protest some people were arrested. All these people are guilty of is trying to make life a little easier financially so that we can pay our rent & and bills & still have money to eat.... In my opinion I feel that the police are too uptight & have forgotten what it's like to help others without a alternate motive..... But hey that's just my opinion, what do you think?!

D.A.

mercredi 8 avril 2009

Une autre "mort", juste à côté d’ici

Celui qui meurt
Seul sur la rue
N’est pas seul.

Celui qui meurt
Seul sur la rue
Meurt parmi les autres.

Celui qui meurt
Seul sur la rue
Meurt devant nous.

Seul sur une de ces rues
Celui qui se meurt
Meurt parmi les autres.

Au creux d’une nuit
Sur une parcelle de trottoir
Sur le seuil d’une porte fermée
Au coin d’une rue

Toute à proximité
La mort, elle seule, elle sait.
Déjà un jour
Et, il y a un autre
Presque déjà mort.
Un parmi nous.
Bientôt mort muet,
Juste à côté d’ici.

Celui qui était seul
Est mort sur la rue.

Silence, s.v.p.

Un autre parmi nous
Nous a quittés.
Au matin, avant l’aube
De cet autre jour

Passants, passantes :
Arrêtez-vous!

Une autre ombre s’est levée.
Sans rien quémander.
Un battement de cœur
S’est arrêté.

À l’intérieur, la vie s’est tue
Et, le corps est demeuré
Enfermé dehors.

Ce qui demeure maintenant
Un corps
sur une rue parmi d’autres
juste à côté d’ici.

Celui qui était
parmi nous
n’est plus seul.

Il est parmi
tous les autres
morts sur la rue.

vendredi 20 mars 2009

Karine, tu nous manques déjà !!!

Déjà 3 ans se sont écoulés à P.L.A.S.I.I.R.S.!!! Et nous sommes un peu attristés de ton départ… car tu étais une coordonatrice très efficace. On te percevait comme "une des nôtres", voir comme une "participante"!!! Et, tout le monde sais bien que P.L.A.I.S.I.I.R.S. : «c’était ton "bébé"!»…

Depuis tes débuts parmi nous, chacun des membres a eu l’opportunité de découvrir tes nombreuses qualités… Karine, tu es une personne réceptive, humaine, ouverte et disponible. Cela fait de toi une "coordo" attachante et exemplaire! Nous avons souvenir d’une être serviable. Tu es radieuse et motivante! Surtout, MERCI de ta justesse et de ton NON jugement envers NOUS!

À titre de coordonatrice, on a apprécié ta ténacité dans la recherche de financement. Depuis, tu as su partager et communiquer aux membres tes démarches dans les nombreux dossiers et projets que tu avais à mener. Tu n’étais pas "avare des informations"… et cette transparence fût appréciée!

Ton sens de l’organisation a été fructueux pour NOUS tous !!!! Un gros MERCI de nous avoir accompagnés dans le dépôt du mémoire de P.L.A.I.S.I.I.R.S. à la Commission Parlementaire sur l’Itinérance à Montréal. À cet événement, comme à ton habitude, tu as su être rassurante. Bravo d’avoir su t’entourer d’une bonne équipe!

Bonne continuité parmi NOUS à CACTUS : "pour" et "par" NOUS!!!

Ta "gang" : les membres de P.L.A.I.S.I.I.R.S.

vendredi 6 février 2009

Activité Cirque du Monde

video
Lors de l'activité Cirque du Monde, qui a lieu à PLAISIIRS une fois aux deux semaines, nous avons eu l'occasion d'expérimenter des pirouettes dans les airs. Nous voyons ici Bertrand goûter au bonheur de faire du cirque!


video
Cette semaine, la jonglerie était à l'honneur! Afin de bien pratiquer notre coordination, on se lance les balles tout en tournant sur nous même. C'est très stimulant!

jouer au camé-léon

il est vrai que de plus en plus d'agents de sécuritée sont utilisé et sont présent partout sur le territoire de montréal...plus d'agents =plus d'evements malheureux.un des probleme est le maintient de controle de soi et de lautre .les 2 parties doivent s'adapter a cette nouvelle réalité.
moi personnellement je n'attire pas ce genre d'attention sur moi,et il ne m'est pas arriver de situation auquelle je n'ai pas chercher!j'assume ce qui m'arrive.maintenir un profil bas ,user de discrétion, et se fondre dans le decor....comme le camé-léon! est mon m.o ;)
La rencontre sur les gardes de sécurité a permit de mettre au points les règles.
avec lesquelles ils fondent leurs actions et réaction. A mis en valeur leurs niveaux
de protection légal par rapport à leurs titres. Se fut tout un débat des plus animé.
Pour la simple expulsion d`un délinquant au comportement dangereux d'un
centre de maîtrise, ils ont fait preuve d'un très grand professionalisme. Sans
oublier du fait qu'ils sont encore de ceux qui expriment le plus d'humanisme
envers les itinérants pour la periode hivernale.

Jean-Manuel

Mon experience au Centre Ville de Montréal

J'aime beaucoup venir a Plaisiirs, c'est la première année que je viens. Sur la Côte Nord, d'où je suis originaire, il n'y a pas de places semblables pour nous les consommateurs et les gars de la rue.
J'ai été dans les maisons d'hébergements. J'ai remarqué, qu'il s'agissait souvent du même monde qui revient dans les refuges. Ce sont souvent des gens de Montréal ou du reste du Québec.
Dehors, impossible de se tenir dans une place sans se faire écœurer. Quand la Maison du Père est pleine, il n'y a que peu d'endroits ou aller coucher dans les maisons d'hébergement. Car il faudrait arriver TREEEEES tôt, faire une longue file. Ca me fait chier ! Si on a pris une biere dans la journée et qu'on a le malheur de sentir, on sera refusé aussi (même si on paie sa chambre). Les agents de securité m'ecoeurent partout ou je vais. Pourquoi ? Parce que j'ai un sac à dos.. Aussitôt que je ferme les yeux, quelqu'un m'interpelle. Je me suis fait arrêté souvent et croyez moi, ils ne sont pas très poli. Quand je suis bien habillé par contre, ils me laissent tranquilles et ecoeurent mes autres freres de rue.

Laurent Tremblay

sécuritée public et ses agent qui en abusent

le sujet du jour etait sur les agences de sécurités,chaque participant etait invité a témoigner de sa propre expérience ou émettre son opinion sur des évenements.nous avons comme exemple des agents en train de malmener un itinérant dans des endroits publics(uquam) croyant qu'ils détiennet les memes pouvoir que les policiers,abusant de leur position.meme chose pour les fumeurs ou les flaneurs......tolérence zero!non seulement l'abus physique, mais le manque de ressources face a la défence des droits les arrestations et les contraventions ne regle en rien le probleme mais envenime la problematique.


serge.p


(mise en page: A.Miron)

mardi 6 janvier 2009

Le Party de Noel

Vendredi 2 janvier à 18h30, nous avons eu notre party de Noel. Didier, un grand chef est venu nous préparer un véritable festin pour tous les participants de Plaisiirs. Au menu : Saumon fumé, Roastbeef, fondant au chocolat et bien d'autres choses encore. Pour beaucoup, c'était l'occasion de renouer avec Plaisiirs ou de le faire découvrir à leurs amis.
Il y a eu foule ce soir-là. C'était comme un repas de famille : on voyait les habitués mais aussi des têtes qu'on connaissait de loin mais avec qui on ne parlait pas souvent.
Une fois le repas fini, il y avait un arbre de Noël et une montagne de cadeaux...L'ambiance était malade ! Tout le monde avait le sourire aux lèvres, les chicanes semblaient être restées dehors...que du bonheur!